Skip to content

49etDemi

C’est quand tout nous échappe, quand la vie est dans une impasse, quand plus rien n’est à sauver qu’il faut avoir le courage de se sauver…
Victoire veut réinventer sa vie, échapper à son destin de femme blessée mais Victoire est proche de ses 50 ans, avec toutes ses interrogations sur le temps qui passe, le temps qui nous reste, cette moitié de vie qu’il ne faut pas louper…
Elle n’est pas seule sa petite Marie aussi sera de l’aventure, jeune adolescente avec son mal- être, son agressivité, ses fêlures et cet équilibre de jeune adulte qu’il va falloir trouver, peut- être au prix de la déchirure des illusions de ces deux êtres trop fusionnels.
On est pris par cette histoire au rythme étonnant écrite dans un style actuel et si proche de nous que l’on se dit que ces questions, ces ré exions, ces interrogations, se sont aussi les nôtres !
On a tous 49 ans et demi !

Extrait

La pluie n’a pas cessé depuis deux jours, tout est gris autour de moi, le ciel, la mer, les rochers habituellement roses, même les bateaux ont une couleur délavée triste à pleurer.
Avis de tempête sur la Bretagne, le vent forcit comme on dit ici !
Bientôt, même un chien ne sera pas mis dehors…
Ce maudit vent s’engouffre partout et fait hurler, si er les haubans, claquer les volets.
10 ans que je fais semblant, que je sauve les apparences pour tous ceux qui m’entourent.
Il faut serrer les dents pour son bonheur, pour elle, pour la protéger puisque pour moi c’est ni !
Et puis quelle folie d’avoir quitté Paris pour le suivre, pour vivre différemment, au grand air comme il disait … Je nis par le détester le grand air !
Je l’ai pris en plein face le grand air.
Doublé d’une solitude si lourde, plus d’amis, il les a tous fait fuir et je n’ai pas su les retenir…
Le malheur ne se partage pas !
Comme c’est loin…
Depuis la naissance de Marie… c’est le chaos.
Je conjure le sort, avant le drame.
Je veux qu’il sorte de ma vie avant qu’il ne soit trop tard, avant que je ne sois trop vieille, avant qu’il ne me tue. Ou bien que je le tue.
(Le plus terrible, c’est que j’ai pu y penser!)
Des œufs dans le frigo et je me lance dans une pâte à crêpes, que l’on déguste avec gourmandise.
La vie est à nouveau belle, je la réinvente.
Je ne veux que du bleu, pas des bleus, juste des rires.
Une autre vie !
Voilà, je veux changer de vie.
Je l’avais presque oublié
Dans le salon, les bougies dansent autour de moi créant une ambiance feutrée, douce…
Je sens mon corps se détendre, comme s’il avait attendu la permission de «lâcher prise «, comme si je m’auto- risais à respirer, en n !
Je me sers un autre verre de vin, un bon Bordeaux que je gardais pour les grandes occasions, pour les amis qui ne venaient jamais.
Ce soir, c’est une grande occasion.
Marie s’est endormie dans mes bras…
Je sais que rien ne sera simple, mais je sais aussi que je suis prête. Que rien n’est réglé et que demain le vrai combat va commencer.

Acheter

1540-1Editions Fortuna – Genre/rayon : Littérature
Prix TTC : 15,90 € Impression du prix : Non TVA : 5,5 % Format : 184 X 120 cm Nombre de pages : 224 ISBN : 978-2-87591-103-2
Acheter